5 romans qui arriveront en octobre prochain chez votre libraire

Romans à paraître le 22 octobre : Mon Ukraine
La rentrée littéraire Ce mois-ci nous a fourni une longue liste de nouveaux titres avec lesquels engraisser nos étagères. Nous n'avons pas lu tous ceux que nous voulions lire et nous ne le ferons probablement pas, mais l'actualité ne s'arrête pas et nous commençons à découvrir ceux d'octobre prochain. A première vue il y a 5 titres qui parmi les romans à venir en octobre prochain à votre librairie ont retenu notre attention. Découvrez-les !

Mon Ukraine

  • Victoria Belim
  • Traduction par Gabriel Dols Gallardo et Víctor Vázquez Monedero
  • Éditorial Lumen

En 2014, Vika retourne dans son Ukraine natale pour enquêter sur un mystère familial: comment son arrière-grand-oncle Nikodim est mort dans les années 1930 et pourquoi son histoire reste tabou près d'un siècle plus tard. Démêler de vieilles inconnues est compliqué, mais il n'aurait jamais prévu que la plus forte résistance se trouverait chez sa grand-mère Valentina, qui lui interdit de remuer le passé.

Ce n'est pas pour rien que l'Ukraine est une "terre de sang", comme ses voisins la Pologne, la Biélorussie, la Russie et les États baltes : dans la région de Poltava, où vivait la famille, le KGB a depuis longtemps disparu, mais son ancien siège est toujours terrifie les gens. Alors que le pays plonge dans un nouveau conflit avec la Russie suite à l'annexion de la Crimée, le lecteur accompagne Vika parmi les redoutés fichiers kgb à la recherche de la vérité sur le passé du pays et sur Nikodim, même au risque d'une confrontation directe avec sa famille.

Le noir est Beltza : Ainhoa

  • Fermin Muguruza, Harkaitz Cano et Susanna Martin Segarra
  • Livres de réserve de l'éditeur

Le noir est beltza
Ainhoa ​​​​est née par miracle à La Paz, en Bolivie, après la mort de sa mère, Amanda, lors d'une prétendue attaque d'autodéfense. Il a grandi à Cuba et en 1988, à l'âge de 21 ans, il a commencé une voyage initiatique avec le Pays Basque comme première destination pour découvrir le pays de Manex, son père.

Au milieu du conflit répressif, il rencontre Josune, une journaliste engagée, et sa bande d'amis. Lorsque le petit ami de Josune meurt d'une overdose d'héroïne, elle décide d'accompagner Ainhoa ​​dans son voyage, qui les mènera à Beyrouth, puis Kaboul et enfin Marseille. Sont les dernières années de la guerre froide et tous deux entreront dans le monde obscur des réseaux de trafic de drogue et de leurs liens étroits avec les complots politiques.

Avril 14

  • Paco Cerda
  • Livres éditoriaux de l'astéroïde

Avril 14
Madrid, 1931. Un relieur au chômage saigne lentement à mort à l'aube du 14 avril. Sa vie s'éteint après avoir été blessé lors d'une manifestation appelant à la fin de la monarchie. Ainsi commence cette histoire de l'arrivée des Deuxième république à tous les coins de l'Espagne. Un regard humain qui cherche à la fois les grands protagonistes du moment et les participants anonymes de cette journée transcendantale. Une seule journée où, comme dans une tragédie shakespearienne, tous les sentiments s'accordent : l'illusion des masses, la peur de la famille royale, l'angoisse des prisonniers, l'ambition du pouvoir, la fidélité à certaines idées, l'espoir collectif et la douleur des victimes. Les petites vies oubliées par l'histoire.

bâtard

  • Dorothée Allison
  • Traduction de Regina López Muñoz
  • Éditorial Errata Naturae

Romans à paraître en octobre 22 : Bastarda
Le comté de Greenville, en Caroline du Sud, est un endroit sauvage et luxuriant, beau et terrible. Là vit le Famille Boatwright, un clan d'hommes buveurs qui se tirent dessus et de femmes indisciplinées qui se marient trop tôt et vieillissent trop vite. Une lignée gouvernée par le chômage, la précarité, la violence et les grossesses d'adolescentes.

Au cœur de ce roman autobiographique sur une jeune femme victime d'abus et de trahison se trouve Ruth Anne Boatwright, surnommée Bone, une bâtarde qui observe et raconte le monde qui l'entoure avec un regard impitoyable et lucide, avec un mélange de naturel et de cran, et aussi avec un humour irrévérencieux et sans scrupule. Son histoire déchirante respire la colère, mais aussi la générosité et l'amour.

Une paire de mains : femme de ménage et cuisinière dans l'Angleterre des années 30

  • Monique Dickens
  • Traduction de Catalina Martínez Muñoz
  • Éditorial Alba

une paire de mains
Monica Dickens, arrière-petite-fille de Charles Dickens, fille d'un avocat, formée dans des écoles privées à Londres et à Paris, présentée à la cour, n'avait pas été élevée pour travailler. Cependant, il croyait que "la vie, c'est plus que d'aller à des fêtes où je ne m'amuse pas avec des gens que je n'aime même pas"; et, après une tentative ratée d'être actrice, elle a décidé de profiter de quelques cours de cuisine qu'elle avait suivis et de chercher emploi comme femme de ménage et cuisiner.

Son origine sociale, qu'elle devait cacher pour ne pas susciter l'incrédulité de ceux qui l'embauchaient, l'obligeait à jouer malgré tout un rôle et donnerait lieu à une multitude d'incompréhensions. Il se trouva bientôt confronté à son inexpérience dans les cuisines, les cages d'escalier et les salles à manger des gens "d'en haut". A sa lutte contre les peluches, les plats cassés, les biscuits brûlés et les soufflés qui se dégonflent parce que les invités arrivent en retard, il faudrait ajouter le caractère particulier de ses "dames" et "messieurs".

A Pair of Hands (1939) est le récit plein d'esprit de ses tribulations en tant que domestique dans le L'Angleterre des années 30, où "un sens du décorum et une conscience de classe presque médiévale" coexistent avec des abus, des bêtises, du chantage, un épuisement immense et aussi des moments de réjouissances authentiques.

Réserverez-vous l'un de ces romans dans votre librairie ? N'oubliez pas que vous pouvez le faire via Tous vos livres sans sortir de chez vous ! Il y aura beaucoup d'autres romans à paraître en octobre, en avez-vous d'autres en tête ? Quels romans avez-vous lus récemment que vous recommanderiez ?


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.